Une histoire à toutes les sauces

Cette oeuvre de Gilles Barraqué est construite sur le même modèle que l’oeuvre Exercices de style de Raymond Queneau.
L’auteur présente une histoire toute simple, l’histoire « sans sauce ».
La même histoire est ensuite déclinée de 60 façons différentes, toutes aussi savoureuses les unes que les autres.

Cet ouvrage est très intéressant et permet différentes activités :
– prise de conscience de l’univers et du contexte de l’histoire (la même histoire à la sauce anglaise, esquimaude, etc.)
– homophones et polysémie
– enrichissement du lexique par thématique : fruits, légumes, fromages, gâteaux, parties du corps humain
– travail de poésie sur les rimes : histoire à la sauce à l’eau (rimes en « o »), à la sauce à l’ouille (rimes en « ouille »)
– écriture poétique : calligrammes
– niveaux de langue

J’ai travaillé l’oeuvre avec mes élèves sur une période de 7 semaines.
Compréhension de l’ouvrage

L’étude de l’ouvrage a été l’occasion de divers travaux de rédaction :
– écriture sous contrainte (contrainte du prisonnier, calligrammes, etc.)
– écrire à la façon de Gilles Barraqué : écrire son histoire à une sauce personnelle

Exemples de rédaction

L’histoire sans sauce de Gilles Barraqué

Maman m’a raconté une histoire en revenant du travail. En passant par le square de la mairie, elle a vu un chat qui essayait d’attraper un oiseau posé au bord du bassin. Le chat a sauté, mais l’oiseau s’est envolé. Alors le chat est tombé sur l’eau.Cette histoire a fait beaucoup rigoler.

V (CM1) – à la sauce Minecraft

En sortant de la Fuze Corp Steve a vu un Creeper qui voulait attraper un Underman mais quand le Creeper a sauté, l’Underman a disparu et le Creeper est tombé dans un lac de fake water.
Cela m’a fait bien rire.

C. (CM1) – à la sauce Hercule

Ma mère Alcmène, en rentrant de la chasse a vu le lion de Némée qui voulait attraper un oiseau du lac Stymphale. Le lion de Némée a sauté mais l’oiseau s’est envolé. Le lion de Némée est tombé dans le lac Stymphale.
J’ai rigolé mais Zeus m’a dit de rigoler moins fort car les dieux voulaient du calme pour réfléchir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>