Les bons contes font les bons amis

Auteur : Eric Smagghe

Texte disponible sur : Proscenium – Vous pouvez sur ce site accéder au début du texte de Mr Smagghe. Il vous faut ensuite le contacter afin d’obtenir le texte complet et son autorisation de le jouer.

Esprit général : Mr Smagghe a détourné des contes traditionnels (Le petit Chaperon Rouge, Blanche Neige, Cendrillon et le Petit Poucet) afin d’en faire une pièce très drôle. Dans son oeuvre, le petit chaperon rouge veut épiler le loup qui se promène dans sa forêt, Blanche neige se marie avec un plombier, Cendrillon va au bal en patinette et le petit poucet sème des morceaux de chewing-gum dans la forêt. Sans oublier un pirate qui s’invite sans qu’on l’y attende dans toutes les scènes.

Informations pratiques :
– pièce en 4 scènes
– 31 personnages : certains personnages ont de petits rôles et certains enfants peuvent en faire plusieurs (j’ai fait une représentation de cette pièce avec une classe de 21 élèves)
– décors sommaires : 1 pupitre, 1 fauteuil, 1 patinette et quelques autres petits accessoires
– costumes : les costumes nécessaires sont assez nombreux mais correspondent aux personnages de contes de fées et sont donc assez faciles à trouver.

Cette pièce a été étudiée, préparée et jouée par ma classe en une période (7 semaines).
Je consacre un créneau par jour à la littérature : toutes les informations nécessaire dans l’article Organisation des ateliers littérature. J’ai remplacé l’atelier de lecture à voix haute pour cette période par un atelier de répétition théâtrale.

Voici tous les documents utiles :
– livret questionnaire « Les bons contes font les bons amis » : Questionnaire – Les bons contes font les bons amis
– tableau d’affectation des rôles : Tableau d’affectation des rôles
– travaux de rédaction autour du théâtre : Travaux de rédaction autour du théâtre

Ce que je retiens de cette aventure :
– faire le « casting » avec soin : je réalise le casting moi-même. Les enfants souhaitent tenir certains rôles mais ils se laissent souvent emporter par l’émotion et ne sont pas toujours capables d’évaluer leurs capacités exactes. De plus, dans cette pièce, certains rôles comportent beaucoup de répliques.
– une pièce avec des rôles avec plus ou moins de répliques à mémoriser, ce qui permet de différencier : tout le monde participe à sa mesure.
– un grand nombre de jeux de mots basés sur les homophones, ce qui nous a permis d’enrichir notre collection annuelle : bouleau/boulot, fer/faire, etc
– une possibilité pour la plupart des enfants de prendre conscience de leurs capacités : le fait d’être en réussite sur scène devant les camarades et les parents les stimule pour le reste de l’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>