Robots Ozobot – Défi parcours

Objectif : après avoir découvert les caractéristiques du robot Ozobot, mettre en oeuvre les connaissances acquises pour réaliser un défi (en équipe).

Le matériel a été préparé préalablement à la séance, à savoir des parcours tracés sur du papier (récupération papier peint inutilisé).

Les élèves sont autorisés à utiliser tout le matériel à disposition (feutres, gommettes et documentation) afin de faire parcourir au robot le parcours le plus vite possible.

Défi parcours

Robots Ozobot – Diriger le robot

Objectif de la séance : faire se déplacer le robot où on le souhaite.
Contexte : on a observé dans la séance découverte qu’en cas d’embranchement, Ozobot se déplace aléatoirement d’un côté ou de l’autre. Comment faire en sorte qu’il aille où on le souhaite ?

Phase 1 : essais avec les feutres de couleur (bleu, rouge, vert)

Consigne : faire se déplacer le robot systématiquement du côté que l’on souhaite.
Faire des essais en associant les couleurs

Conclusion :
– on se rend compte qu’en utilisant les couleurs, le robot change son comportement.
– on fait différents essais pour trouver comment le faire tourner systématiquement à droite à chaque intersection.

Phase 2 : réaliser des exercices d’application avec le code couleur fourni

Matériel à disposition :
– feutres de couleur
– code couleur simplifié Ozobot
– exercices
Consigne : faire se déplacer le robot systématiquement du départ vers l’arrivée.

Code couleurs simplifié

Exercice à télécharger ci-dessous :

Robots Ozobot – Séance de découverte

Phase 1 = Observations  et hypothèses

Matériel :
– 1 robot par groupe de 3 ou 4 élèves
– 1 feuille blanche
– Trousses des élèves
Consigne : C’est un robot suiveur de lignes. Essayer de le faire aller là où vous avez décidé. Aucune autre consigne n’est donnée pour le démarrage du robot.
Posture enseignant : observation

Démarrage du robot
Certains élèves lui parlent : « démarre » ou « on » => Ils se rendent compte que les commandes vocales ne fonctionnent pas.
Ils réalisent alors que le robot possède des boutons.
Déplacement du robot
Essais sur :
– Traits tirés à la règle avec un stylo => cela ne fonctionne pas
– Traits tracés au feutre => cela fonctionne

Phase 2 – Mise en commun
On met en commun ce dont on est certain et ce qui est encore au stade d’hypothèse
Ce dont on est certain :
– On met en marche le robot en appuyant sur le bouton
– Les robots suivent des lignes épaisses
– Les robots suivent des lignes de couleurs différentes
– Le robot change de couleur si la ligne change de couleur

Les hypothèses qu’il faut vérifier :
– Est-ce que le robot fonctionne avec toutes les couleurs ?
– Est-ce que le robot ne va qu’en ligne droite ? en rond ? en suivant une forme géométrique comme un triangle ? en suivant un dessin (comme une tête de chat) ?
– Est-ce que le robot fonctionne avec toutes sortes de feutres ?

Phase 3 – Nouveaux essais pour essayer de valider les hypothèses
Retour sur questions posées :
– Le robot fonctionne avec toutes les couleurs (même le rose)
– Le robot fonctionne mal avec des traits tracés au surligneur et fonctionne mieux avec des traits tracés au feutre.
– Le robot est capable de suivre n’importe quelle ligne à condition qu’elle soit bien tracée et suffisamment épaisse

Autres questions qui émergent :
– On a remarqué que la vitesse du robot n’est pas toujours la même. Comment le faire accélérer ou ralentir ?
– On a essayé de tracer des chemins en pointillés pour savoir si le robot avance. La difficulté est de dessiner des pointillés réguliers et espacés de façon constante => idée (de la maîtresse) : imprimer un chemin en pointillés pour la prochaine fois.
– Si le robot a un choix entre deux chemins, il tourne parfois à droite et parfois à gauche. Comment le faire aller où l’on veut ?
– On a observé que le robot fait parfois demi-tour. Comment peut-on faire pour obliger le robot à faire demi-tour ?

Robots Ozobot – présentation du matériel

Le robot Ozobot est un robot suiveur de lignes. Il suit des lignes dont l’épaisseur idéale est de 5 mm. L’élève peut tracer cette ligne en utilisant un feutre ou un marqueur large ordinaire.
Lorsque le chemin possède une intersection, le robot la repère. Saut si on lui donne des indications spécifiques, Ozobot choisit aléatoirement la direction à prendre à l’intersection.
Si le chemin s’arrête, Ozobot s’arrête également.

Ozobot possède des capteurs conçus pour lire les informations situées en dessous de lui environ 150 fois par seconde ; il peut ainsi détecter les zones rouges, vertes, bleues, noires et blanches et réagir en conséquence. Les séquences de couleurs agissent donc comme des panneaux de signalisation.

En fonction du code couleur lu, le robot peut :
• tourner à droite ou à gauche
• accélérer ou ralentir
• faire demi-tour
• faire un tour complet sur lui-même
• partir en arrière
• faire une pause

Pour ma classe, j’ai obtenu un coffret comportant 6 robots (prévoir un budget d’environ 400 € pour un lot de 6 robots).

 

 

 

 

Je recharge les robots après chaque séance. Cela ne prend ni beaucoup de temps ni beaucoup d’espace.

 

 

 

 

Le reste du matériel nécessaire consiste en des gommettes de couleur qui servent à faire se diriger le robot. Elle sont beaucoup plus pratiques et économiques que les feutres vendus avec le robot car ils sont très vite usés.

Onomatopées

En lien avec un travail autour d’une bande dessinée ou un travail autour d’une oeuvre poétique qui évoque le bruit, il est intéressant de faire réaliser un travail aux élèves autour des onomatopées.
Consignes : remplir au maximum la feuille et utiliser des couleurs vives.

Réaliser un arbre collectif

Je trouve très intéressant de faire réaliser aux élèves des travaux collaboratifs. Ils s’appliquent d’autant plus que leur travail sera mis en commun. Cela permet aussi de renforcer l’esprit de cohésion dans la classe.
L’idée avec ce travail est de réaliser un arbre à 9. Si votre nombre d’élèves n’est pas un multiple de 9, ce qui est fort probable, vous pouvez faire travailler les élèves en binôme sur un morceau d’arbre.
Modèle d’arbre (pas très visible car réalisé en trait léger) :

 

 

 

 

Le résultat avec mes élèves :

 

 

 

 

Les fichiers (images) des morceaux de l’arbre sont disponibles sur demande.

Affiche porte-manteau – Broderie

La broderie est un excellent exercice pour les élèves de cycle 3 qui « perdent » leurs compétences en motricité fine !
Le principe est le même que pour le porte-manteau en pixel art pour l’écriture des prénoms et le choix des motifs.

Pour faire réaliser aux élèves ce travail, j’utilise des feuilles à brodées cartonnées que l’on trouve sur Amazon : cartes à broder

 

 

 

 

Première étape : au crayon de papier, reporter les initiales de son prénom (comme en pixel art) en utilisant un modèle

 

 

 

 

 

 

 

Deuxième étape : broder le tour des lettres de son prénom

On peut utiliser des aiguilles en plastique pour les élèves. Le seul inconvénient c’est qu’elles se tordent facilement et il faut prévoir plus d’une aiguille par élève. Le geste est simple : il suffit de passer dessus puis dessous et faire ressortir l’aiguille au bon endroit, en suivant les lignes que l’on a tracées auparavant.
Pour le fil, choisir du fil de coton de bonne qualité.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le résultat :
Les élèves ont besoin d’aide pour arrêter le fil à l’arrière de l’ouvrage et pour démarrer.

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut ensuite différencier avec les élèves les plus rapides et leur proposer de réaliser un cadre :

 

 

 

 

 

 

 

Pour ceux qui sont encore plus à l’aise, on peut leur faire réaliser des motifs :

 

 

 

 

 

 

 

En général, ils apprécient tous. C’est un excellent exercice de concentration et de persévérance.

 

Atelier cocktails (mesures de capacités)

Les enfants ont des références pour les mesures de longueur et de masses (pour ceux qui font un peu de cuisine à la maison). Par contre, les mesures de capacité posent beaucoup plus problème que les autres, surtout au niveau des ordres de grandeur. J’ai mis en place un atelier cocktail, à base de jus de fruits et de sirops : on suit les recettes, on en invente et on déguste bien entendu !

Les élèves travaillent en groupe. Je leur remets une fiche de recette qu’ils doivent suivre. Les outils de mesure confiés obligent les élèves à :

  • réfléchir au choix du meilleur instrument de mesure
  • faire des conversions éventuelles

Le matériel nécessaire :

 

 

 

 

Les mesures :

 

 

 

 

 

 

 

En fin de séance, les élèves inventent leurs propres recettes.

 

Réaliser un monument par photo collage

Voici un travail en arts plastiques très facile à mettre en oeuvre, même avec des photocopies en noir et blanc.
Il suffit de sélectionner quelques monuments, de les proposer aux enfants et de les laisser construire leur propre monument.
L’exemple présenté ci-après a été réalisé dans le cadre d’un projet etwinning (Monumental Europe). Les monuments choisis étaient ceux choisis par les pays qui participaient au projet : Sagrada Familia (Catalogne), Acropole (Grèce), complexe nuragique Sur Nuraxi (Sardaigne),  château royal de Checiny (Pologne), Tour Eiffel (France).